Connaître quelle est sa place

Un photogramme pris à Venice Beach en automne 2014.

arrowprev
Connaître quelle est sa place Venice Beach

Connaître quelle est sa place

Parmi l’aspect multiple du paysage, dénicher le trésor de la maison solide, la maison bien bâtie, patrie intime, refuge unique contre le nombre des loups. Chercher et savoir reconnaître les lieux et les moments propices à notre venue. Laisser les autres aux autres, qui ont d’autres couteaux, d’autres usages. Savoir la forme que l’on a, s’emboiter dans le monde en retour. Sur le chemin, trouver la table amicale où poser nos soucis. Dans le cœur de quelqu’un, une attention prêtée et la sororité de l’âme. Chez soi, l’acceptation de la chose que nous sommes. Dans les foules des aérodromes, les traits des visages familiers. A ceux qui ne paraîtront plus, offrir un au-revoir. Dire quelque chose qui nous ressemble. Habiter les tristesses, les morts, les trajets et les situations où l’on nous met. Recevoir et avoir envie de rendre, aussi à cela qui ne nous ressemble pas.

Les contes de départ peuvent être des retours au pays, il ne dépend que de la ferveur de ceux qui, voyant la marée, désirent quitter un sol, ou convoitent l’arrivée de l’autre côté. “Tous les malheurs du monde viennent de ne pas être à sa place. Et tout le bonheur de la vie est de remettre dans son cadre ce qui en a été écarté”. Je nous souhaite cela : nous trouver.

Plus d'images