Giò sur le toit du Palazzo di Monte Giordano. Le reste : Rome Giovanni Gangemi

Giò sur le toit du Palazzo di Monte Giordano. Le reste : Rome

Comme toujours, nous allons prendre un verre à l'ombre. Giò m'avait proposé de visiter les nouveaux locaux d'Isicult, qui déjà s'étendait sur le dernier étage de la via della Scrofa et qui maintenant, me dit-il, domine le monde.Je me souviens d'une villa juste derrière nous, dont on m'a souvent chassé et qui est un point noir dans ma connaissance de la ville. "Un Palais", précise-t-til : le Palazzo di Monte Giordano. Le bureau d'Angelo, accueillis par la pièce spéculaire, au dernier étage de la tour du Palais, devait être la fin de ma visite des nouveaux locaux d'Isicult. Sur la terrasse, il y eut une eclipse de ciel. Dante (l'autre) raconte le pélerinage suivant :Come i Roman per l'esercito molto, l'anno del giubileo, su per lo ponte hanno a passar la gente modo colto, che dall'un lato tutti hanno la fronte verso il castello e vanno a Santo Pietro; dall'altra sponda vanno verso il monte. (Inferno, XVIII 28-33)

Plus d'images